ACCUEIL DU SITE
LIRE LES ARTICLES
17/01/2022 Gaelle Ireson
0 commentaire

Les Light Probes, qu’est-ce que c’est ?

categorie

Les Light Probes, l’outil indispensable pour réussir ses effets spéciaux !

Si vous êtes un ou une adepte des effets spéciaux, ou des vidéos sur YouTube comme les VFX Breakdown, vous avez sûrement dû remarquer que les superviseurs VFX utilisent deux boules, l’une chromée et l’autre gris mat, servant de références pour la lumière. Ces sphères ont pour nom Light Probes !

Faisons ensemble un tour d’horizon de ces fameuses Light Probes et comment les utiliser afin de mener à bien votre projet !

Macky tenant deux Light Probes - chromée et mat - pour démonstration photo
Et oui, les Light Probes peuvent aussi servir pour la musculation, en témoigne Macky !
 

Ces Light Probes font partie des éléments indispensables de la panoplie du bon superviseur VFX pour réaliser une incrustation 3D photoréaliste parfaite.
Impossible d’imaginer un film de science-fiction sans leur utilisation !
Et si ces dernières vous sont totalement inconnues, soyez le/la bienvenu.e, cet article éclairera à coup sûr toutes vos lanternes !

Découvrons ensemble pas à pas : 

 

Les Light Probes, qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

Les Light Probes sont conçues sous forme de sphères, le plus souvent par paire. La sphère chromée sert principalement de référence pour les reflets. La sphère gris mat (gris “neutre”, N5 neutral grey) quant à elle, sert de référence pour la lumière. Cette combinaison lumière/reflet permet ainsi de mesurer la lumière et sert de référence afin d’incruster un élément 3D dans un environnement réaliste.
Une fois leur analyse faite, nous pouvons créer un setup nous permettant une incrustation plus réaliste.

Light Probes dans leur boîte
Light Probes

Capter et reproduire la lumière et les reflets d’accord, mais comment ?
Pour vous aider à comprendre plus facilement l’intérêt de ces prises de vues réelles, imaginez votre modélisation 3D comme une maison. Avant de la construire, vous devez faire appel à un géomètre, qui prendra toutes les mesures nécessaires afin d’être certain que votre maison s’incruste bien sur votre terrain. Eh bien ici, c’est pareil ! Vous devez prendre en considération toutes les caractéristiques de votre environnement. Ces sphères, chromées et mat, vous aident à le faire !


Mais les Light Probes ne sont pas les seuls outils à prendre lors d’un tournage ! L’utilisation d’une HDRI est vivement conseillée si vous souhaitez reproduire de manière détaillée votre environnement. En effet, grâce à ses prises de vues 360°, vous disposerez de toutes les informations lumineuses nécessaires afin d’y incorporer votre modélisation 3D. Évidemment, d’autres types de mesures peuvent être essentiels selon les projets (mesure géométrique, distorsion de lentille etc.)

Matériel servant à réaliser des HDRI
Équipement HDRI

Comprendre son fonctionnement était la première étape, passons maintenant à son utilisation !

Quand utiliser les Light Probes ?

C’est lors de la phase de tournage que nos boules chromées prennent toute leur importance. Inutile de se précipiter, chaque chose en son temps. En premier lieu, faites vos réglages caméra et lumières, pour votre plan de film, série, pub, etc.
Une fois ce plan tourné, ce dernier est une nouvelle fois capté, avec les mêmes réglages. Les Light Probes sont placées dans le champ de la caméra (souvent à l’endroit où l’incrustation 3D doit avoir lieu), en suivant les mêmes mouvements et déplacements que l’acteur devant être modélisé en 3D. L’utilisation lors du tournage d’une Chart McBeth est un plus ! En effet, cette charte permet d’obtenir les données exactes de votre image, afin d’obtenir une colorimétrie similaire.

Puis, le setup peut commencer ! Pour cela, nous reproduisons la scène 3D avec deux sphères virtuelles, une mate et une chromée. Nous paramétrons notre lumière 3D avec les prises de vues HDRI et les autres lumières. Nous ajustons notre scène (caméra, lumière, setup, etc.) jusqu’à l’obtention d’un résultat identique entre nos Light Probes virtuelles et nos références réelles. Une fois ce setup fini, il sera donc possible d’incorporer n’importe quel objet 3D, car tout le traitement de la lumière sera identique à la scène réelle.

Les références présentes

 

Et si nous passions à une mise en situation concrète ?

La mise en situation par Tronatic Studio !

Pour vous permettre de mieux comprendre, nous vous avons préparé un petit quelque chose qui devrait rendre tout cela encore plus clair !
Nous vous avons parlé de la panoplie parfaite pour le bon superviseur VFX, voici notre panoplie VFX avec les Light Probes :

Ensemble de l'équipement du bon superviseur VFX ; Light Probes, équipement HDRI ; Charte MacBeth

Ensemble de l’équipement du bon superviseur VFX

Nous retrouvons donc deux paires de Light Probes (en petit et grand format), l’équipement nécessaire pour réaliser une HDRI (à droite), la Charte MacBeth dont nous vous avons parlé tout à l’heure, en petit et grand format.

Concrètement, comment ça marche ?

Pour être sûr de capter et de recréer à la perfection les couleurs, lumières et reflets originaux, il est nécessaire de faire une mise en situation réelle à l’endroit précis.

Ici, nous avons mis les Light Probes et la charte MacBeth en situation extérieure afin de vous offrir un exemple concret. Comme vous avez pu le voir précédemment dans l’article, Macky notre CG Artist a tenu les Light Probes afin que nous puissions-nous en servir comme référence. Puis, c’est au tour de la charte MacBeth d’être utilisée comme référence.

Après avoir récupéré ces images, nous avons modélisé en 3D les Light Probes et la Charte Macbeth dans notre logiciel, afin de pouvoir les placer dans l’espace.

Scène calibrée en termes de lumière et reflets (grâce aux Light Probes et l’HDRI)

La sortie de cette image est dite « brute », car aucun traitement n’a été opéré sur l’image. Les Light Probes sont modélisées en 3D, tout comme la Charte MacBeth. Le fond a quant à lui, été réalisé en prises de vues HDRI grâce à notre équipement !

Puis, nous traitons les couleurs en fonction de la Charte MacBeth, les lumières et reflets en fonction des Light Probes.

Sortie de logiciel compositing, finalise l’intégration avec tous les réglages colorimétriques grâce à la Charte MacBeth.

Voici un exemple concret d’intégration dans un visuel :

Travail des références lumières et colorimétrie :

Voici le même exemple sous forme de vidéo cette fois-ci. Cette première vidéo présente le rush brut, sans référence. Le travail des lumières et des couleurs a été effectué à l’œil.

Voici cette même voiture, après l’utilisation de la HDRI, des Light Probes et de la Charte MacBeth. Cette dernière se fond à présent totalement dans la scène !

Grâce à l’utilisation des Light Probes, ainsi qu’à l’usage d’une HDRI, l’intégration réalisée est cohérente en termes de reflet, de lumière, d’ombre et de teinte.

Maintenant, les Light Probes n’ont plus de secrets pour vous, n’hésitez pas à nous partager vos prises de vues sur nos réseaux sociaux ! 

Laisser un commentaire

POURQUOI LE BLOG ?

COMPRENDRE L’UNIVERS DES EFFETS SPÉCIAUX ET LEUR POTENTIEL…

Difficile d’appréhender facilement la façon dont les effets spéciaux et la 3D s’intègrent dans un projet audiovisuel, n’est-ce pas ? C’est le constat que nous faisons après plusieurs années de collaborations avec de nombreux professionnels de l’image.

Le domaine reste encore obscur malgré une présence considérable sur nos écrans et des budgets toujours plus élevés.

Pourtant, certaines connaissances sont indispensables aujourd’hui pour éviter de perdre votre temps et votre argent dans des actions inutiles qui amèneront un résultat décevant.

Vous aidez à comprendre comment les effets spéciaux et la 3D peuvent vous aider à créer des images mémorables et somptueuses… C’est cette promesse que nous souhaitons tenir via ce blog en vulgarisant, pour vous, notre savoir-faire.

RETROUVEZ-NOUS SUR